Le Réveil Lozère 19 février 2020 à 11h00 | Par Sébastien Joly

L’excellence scientifique au cœur du territoire

Au cœur des terres fertiles de Limagne et des pâturages du Massif central, le centre Clermont-Auvergne-Rhône-Alpes est un des sites historiques de l’Institut, avec des recherches de pointe dans les secteurs clés de l’agriculture, de l’environnement et de l’alimentation.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Emmanuel Hugo, nouveau président du centre Inrae Clermont Auvergne-Rhône-Alpes.
Emmanuel Hugo, nouveau président du centre Inrae Clermont Auvergne-Rhône-Alpes. - © Inrae

Emmanuel Hugo a été nommé président du centre Inrae Clermont-Auvergne-Rhône-Alpes le 1er janvier, pour une durée de quatre ans. Il succède à Jean-Baptiste Coulon qui occupait cette fonction depuis 2013. Sa nomination coïncide avec la création d’Inrae, l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement, né de la fusion de l’Inra et d’Irstea.

Emmanuel Hugo, depuis le 1er janvier vous êtes le président du centre de Clermont-Ferrand ainsi que délégué régional d’Inrae. Pourriez-vous nous détailler votre parcours ?
Diplômé de l’Agro de Rennes avec une spécialisation machinisme agricole et sciences économiques connexes, j’intègre le Cemagref (qui deviendra par la suite Irstea) en 1982 comme chargé d’études à la division tracteurs et travail du sol. Je deviens rapidement responsable des essais de performances de tracteurs agricoles à la division tracteurs et machines agricoles dont je prends la direction en 1994. Je ferai de l’agroéquipement mon terrain de jeu pendant de nombreuses années, tout en développant les processus de qualité et de normalisation pour les travaux de recherche de mon unité. En 2012, je prends la direction de l’unité de recherche technologies et systèmes d’information pour les agrosystèmes à Clermont-Ferrand. Fort de mon expérience de directeur d’unité, c’est en avril 2012 que je deviens directeur régional du centre Irstea de Clermont-Ferrand, un poste qui m’ouvrira la voie vers la fonction de président de Centre Inrae à l’occasion de la fusion Inra-Irstea.

Article à lire dans le Réveil Lozère n°1548, du 20 février 2020, en page 6.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Dans le cadre de son enquête, mise en œuvre principalement dans les magasins de la grande distribution, la DGCCRF a réalisé 5 387 contrôles dans 4 871 établissements, dont 605 étaient en anomalie sur l’encadrement des promotions.

indique la DGCCRF dans le bilan 2019 publié le 28 juillet. La majorité de ces anomalies concernaient une annonce de taux de réductions supérieur à 34 %.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui