Le Réveil Lozère 23 décembre 2014 à 08h00 | Par LE REVEIL LOZERE

L’Europe s’organise face à la menace H5N8

Le secteur avicole mondial est à nouveau aux prises avec la maladie. Le point sur la question en Europe et en France.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Prévention de la grippe : les accès aux abreuvoirs extérieurs sont protégés des oiseaux sauvages par des filets.
Prévention de la grippe : les accès aux abreuvoirs extérieurs sont protégés des oiseaux sauvages par des filets. - © Pascal Le Douarin

Le virus hautement pathogène de la grippe aviaire H5N8 s’est déclaré dans des élevages des Pays-Bas, du Royaume-Uni et de l’Allemagne. Dans les États membres et dans les pays voisins, des mesures sont prises pour éviter tout contact entre la volaille et les oiseaux sauvages vecteurs de la maladie. Ce sont les pays en développement qui sont les plus menacés par cette épidémie. L’Allemagne, où un nouveau cas a été découvert chez une oie, les Pays-Bas et le Royaume-Uni ont tous confirmé la présence de la nouvelle souche du virus H5N8 de la grippe aviaire dans des élevages de volailles. C’est aux Pays-Bas que le plus de cas ont été décelés avec trois fermes dont les animaux ont tous été abattus. Ces trois pays ont pris des mesures de surveillance et de contrôles renforcés. D’autres pays comme la France ou la Belgique ont pris des mesures de précaution. Pour se prémunir contre l’épidémie, la Suisse a interdit les importations de volailles en provenance des Pays-Bas et du Royaume-Uni.

La suite dans le Réveil Lozère, page 7, édition du 25 décembre 2014

Niveau d’alerte relevé en France

Actuellement, aucun cas de grippe aviaire H5N8 n’est recensé. Toutefois, près de 50 communes de Haute-Savoie sont classées à risques particuliers prioritaires car elles sont situées sur un secteur important de migration d’oiseaux. D’autres communes, dans l’Indre notamment, sont classées en zones à risques particuliers. Le ministère de l’Agriculture a décidé de relever le niveau d’alerte. Il demande aux éleveurs de toute la France de surveiller quotidiennement leurs volailles afin de détecter précocément d’éventuels symptômes ; de se laver régulièrement les mains et porter un masque lors de contact avec les animaux ; pour les communes de Haute-Savoie uniquement : les éleveurs n’ont pas l’autorisation de faire des rassemblements d’oiseaux sur les foires ou les marchés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Les conclusions du rapport de la commission d’enquête sur les conditions d’abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français seront connues le 21 septembre.

Pierre Morel-à-l’Huissier, député de Lozère et membre de la commission d’enquête.

Culture
Concert » Concert irlandais
Exposition » Exposition de Gérard Matharan
Concert » Concert à la cathédrale
Exposition » Exposition de peintures
Concert » Récital de musique andalouse
Concert » Concerto italiano
Exposition » Causses et Cévennes
Patrimoine » En chemin j’ai rencontré

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui