Le Réveil Lozère 03 octobre 2018 à 10h00 | Par Actuagri

L’avenir de la Pac au cœur du conseil informel des ministres européens de l’Agriculture

Le 25 septembre, durant le conseil informel des ministres européens de l’agriculture, des acteurs du monde agricole ont réaffirmé l’importance de la Pac.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Du 24 au 25 septembre, les ministres européens de l’Agriculture se sont réunis à l’occasion d’un conseil informel en Autriche. Le deuxième jour, une table ronde avait été organisée afin de donner la parole à des acteurs du monde agricole. Invitée par Elisabeth Köstinger, ministre autrichienne de l’Agriculture, Sarah Wiener, cuisinière et auteur autrichienne, a interpellé les ministres en leur rappelant qu’ils avaient comme « tache morale de conserver cette bonne agriculture ». La suite des débats était centrée sur l’avenir des zones rurales et la qualité de l’alimentation. Les discussions se sont principalement orientées sur l’avenir de la Pac. « Le budget de la Pac est l’élément le plus important, il doit être le reflet des ambitions pour relever le défi du changement climatique », a insisté Joachim Rukwied, président du Copa. Il appelle donc à « préserver un budget stable ». Une demande partagée par la CEJA (conseil européen des jeunes agriculteurs), qui requière un budget de la Pac qui permette de « répondre aux ambitions de la Pac ». Le conseil des jeunes agriculteurs s’inquiète notamment des coupes budgétaires sur le 2nd pilier.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1478, du 4 octobre 2018, en page 9.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Nous serons dans la rue très prochainement pour dire non au matraquage des agriculteurs et pour que le gouvernement tienne ses promesses.

sur la loi Égalim, a alerté Christiane Lambert, présidente de la FNSEA le 3 décembre. Invitée sur France Info, elle a exprimé le ras-le-bol des agriculteurs face à l’agribashing.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui