Le Réveil Lozère 13 septembre 2016 à 08h00 | Par Sandra Hartmann

« L’Aubrac est une race économique »

Au National Aubrac, Alexandre Fanguin et Coralie Lafleurière présentent Myosotis, un bourrut (Iris × Hussard) né en décembre 2015. C’est leur première participation à cet échelon. S’ils sont placés, ce n’est que du bonus, car ils cherchent avant tout à se faire connaître.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Sandra Hartmann

Alexandre s’est installé en 2006, le cheptel Aubrac était en VA4, suivi par les techniciens de la chambre d’agriculture de Lozère. Lorsque Coralie s’est installée six ans plus tard, le troupeau a été inscrit au herd-book. Le Gaec de Fontanes a 80 vaches Aubrac, du croisement charolais est fait en insémination artificielle (IA) sur 35 d’entre elles. Le reste est en pur. Des produits partent à l’export, notamment en Italie et en Algérie. Des femelles sont achetées par un boucher. Les meilleurs mâles Aubrac sont gardés pour la vente et la reproduction. Quant aux femelles Aubrac, elles sont triées pour faire des vaches, le reste étant vendu pour la reproduction ou à d’autres éleveurs. Le Gaec Fontanes sort aussi des BFA et des génisses labellisées De Lozère.

La suite dans le Réveil Lozère, page 4, édition du 15 septembre 2016, numéro 1375.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le président a souhaité nous demander de continuer à mettre la pression. La pression sur les filières, la pression sur la grande distribution.

a lancé Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture, à la sortie du Conseil des ministres du 21 octobre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui