L'Action Agricole Picarde 19 janvier 2020 à 06h00 | Par AAP

L’article 44 de la loi Egalim nommé désir

Adopté en 2018 en pleine polémique sur les accords de libre-échange, l’article 44 de la loi Egalim entendait imposer qu’aucune denrée entrant sur le sol français ne soit cultivée avec des produits interdits en UE. Mais ce texte est resté lettre morte.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les agriculteurs français sont exposés à une concurrence qui, à l’autre bout du monde, continue d’utiliser du 2,4-D 
dans ses champs.
Les agriculteurs français sont exposés à une concurrence qui, à l’autre bout du monde, continue d’utiliser du 2,4-D dans ses champs. - © Pixabay



En France, l’équation posée par le syndicalisme majoritaire est relativement simple : des alternatives techniques aux produits phytosanitaires existent et les agriculteurs seraient prêts à les utiliser. Mais elles engendrent des surcoûts qui les exposent à une concurrence qui, à l’autre bout du monde, continue d’utiliser du 2,4-D dans ses champs.
En effet, la réglementation qui les protège des distorsions est très incomplète. Dans le cas des   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Action Agricole Picarde

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le statut du fermage est devenu trop compliqué, trop strict, et les propriétaires cherchent à s’en détourner

Explique Jean Terlier, ancien avocat spécialisé en bail rural. La première réunion de la mission parlementaire sur le statut juridique des baux ruraux s’est tenue le 11 février, animée par ses co-rapporteurs.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui