Le Réveil Lozère 18 décembre 2019 à 11h00 | Par Véronique Gruber

L’apprentissage en pleine réforme

Une conférence organisée dans le cadre du Sommet de l’élevage s’est intéressée à la réforme de la formation par apprentissage. Les acteurs concernés ont abordé les principaux points de la réforme qui est déjà entrée en application.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le 4 octobre, une conférence a réuni les acteurs de la formation professionnelle au Sommet de l’élevage.
Le 4 octobre, une conférence a réuni les acteurs de la formation professionnelle au Sommet de l’élevage. - © HUP

Parmi les nombreuses conférences qui sont habituellement proposées au Sommet de l’élevage, il en était une qui s’intéressait à la réforme de la formation professionnelle et plus particulièrement à l’évolution de l’apprentissage.
Pour évoquer cette thématique, Thierry Tricou, directeur du CFA agricole des Territoires d’Auvergne, a donné la parole aux principaux acteurs qui interviennent dans ce domaine : la Direccte, l’Ocapiat (issu de la fusion du Fafsea et de Opcalim), la Draaf et la Région Aura.

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1539, du 19 décembre 2019, en page 11.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

J’invite tous ceux qui donnent des leçons à regarder ce que les professionnels du monde agricole ont fait en vingt ans par rapport à bon nombre d’autres professions

souligne Emmanuel Macron en réponse à l’« agribashing » dénoncé par la profession agricole et en assurant que « ce que l’on a vu ces derniers mois est inacceptable ».