Le Réveil Lozère 24 juin 2020 à 10h00 | Par Marion Ghibaudo

L’apprentissage en agriculture : un atout pour connaître le métier

Puisque l’apprentissage concerne aussi l’agriculture, la rédaction du Réveil a décidé de prolonger le sujet en parlant à des apprentis déjà engagés et à ceux qui cherchent un maître d’apprentissage pour la rentrée 2020.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Dylan Tichit et Séverine Saint Léger.
Dylan Tichit et Séverine Saint Léger. - © Marion Ghibaudo

L’apprentissage devrait recevoir un sérieux coup de pouce du ministère du Travail, puisque Muriel Pénicaud, la ministre de tutelle, a annoncé ce 4 juin une aide de 5 000 (pour des apprentis mineurs) à 8 000 euros (pour des apprentis majeurs) pour les entreprises embauchant un apprenti. Une aide non négligeable qui pourrait couvrir la première année de salaire de l’apprenti – sous conditions. Au moment où nous mettons sous presse, le décret officiel n’est pas encore paru.

Article à lire dans le Réveil Lozère n°1566, du 18 juin 2020, en page 5.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

« Cet accord UE-Mercosur, qui vise essentiellement à exporter des voitures européennes pour importer plus de viande sud-américaine, doit être stoppé. »

Estime le collectif Stop-Ceta. La FNSEA, les JA et la FNB ont réclamé le 18 septembre l’abandon de l’accord commercial entre l’Union européenne et la zone du Mercosur.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui