Le Réveil Lozère 29 avril 2020 à 10h00 | Par Marion Ghibaudo

L’AOP Roquefort modifie temporairement son cahier des charges

Alors que la crise sanitaire actuelle touche durement les filières de fromage AOP, l’AOP Roquefort a décidé d’assouplir temporairement son cahier des charges.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

L’AOP Roquefort, après une demande auprès de la Commission permanente du comité national des appellations d’origine laitières, agroalimentaires et forestières, a donné un avis favorable à cette demande exceptionnelle.
Cet assouplissement temporaire intervient sur trois critères principaux : la pratique d’une seule traite quotidienne ; l’allongement du délai d’emprésurage du lait collecté à la ferme, après la traite la plus ancienne de 48 heures à 72 heures ; enfin, est autorisé le stockage, dans les installations frigorifiques de Roquefort-sur-Soulzon, de produits fromagers autres que du Roquefort, en excluant les fromages à pâte persillée.
Ce stockage des produits autre que les fromages Roquefort ne concernent que les agriculteurs qui sont déjà en lien avec le groupe Roquefort, nous ont expliqué les services de la confédération générale de Roquefort. « Ce n’est pas un stockage pour toutes les filières qu’elles quelles soient », insistent ces derniers.

 

Article à lire dans le Réveil Lozère n°1559, du 30 avril 2020, en page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

La réforme de la Pac qui va arriver l’année prochaine est pour moi un rendez-vous crucial. Si on arrive à réorienter les aides de la Pac vers l’agriculture du futur, on peut baisser énormément les pesticides.

a affirmé la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili au micro de France Inter le 23 juillet.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui