Le Réveil Lozère 07 juin 2017 à 08h00 | Par Aurélie Pasquelin

L’Airdie, une structure qui peut aider au développementet à l’installation

L’Airdie tenait, jeudi 1er juin, ses comités de suivi et des engagements à Mende. L’occasion de faire le point sur cette instance qui aide au financement de la création et le développement de TPE en commerce, artisanat et agriculture dans les départements de l’ex-région Languedoc-Roussillon.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Aurélie Pasquelin

« L’Airdie donne du crédit aux projets en région », tel est le slogan de cette association qui aide au financement de création et de développement des TPE sur les départements de la Lozère, du Gard, de l’Hérault, de l’Aude et des Pyrénées-Orientales. À l’occasion de la réunion des comités de suivi et d’engagement qui a eu lieu à l’espace Lozère de Mende le jeudi 1er juin, les principaux partenaires de l’association étaient présents pour pouvoir faire le point sur l’année 2016 et donner leurs accords et leurs préconisations aux projets candidats pour l’année 2017. « Présents depuis onze ans en Lozère, nous essayons d’accompagner les entreprises, les agriculteurs ou les associations sur le territoire », explique Jean-Paul Boyer, président des comités d’engagements de l’association. Une démarche suivie par le département de la Lozère qui fait partie des partenaires de l’association. « Le conseil départemental croit aux actions de l’association qui peut apporter son soutien à un public fragile », confie Michèle Manoa, vice-présidente du conseil départemental et membre du bureau de l’Airdie en tant que représentante du département de la Lozère. Pour aider à l’accompagnement des entreprises, l’association bénéficie « d’un catalogue d’une douzaine d’outils financiers qui permettent de s’adapter à la situation de chacun », continue Jean-Paul Boyer.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1413, du 9 juin 2017, en page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le 23 juillet dernier, les députés de la majorité ont piétiné leur propre loi. Ils ont assumé, sans sourciller, de ratifier le Ceta autorisant les importations de viandes canadiennes issues de bovins nourris aux farines animales… après avoir voté, quelques mois auparavant, une loi interdisant toute commercialisation, en France, de produits “pour lesquels il a été fait usage de produits vétérinaires ou d’aliments pour animaux non autorisés par la réglementation européenne”.

rappelle le berceau des races à viande du Grand Massif central dans un communiqué daté du 17 septembre où les responsables appellent à la mobilisation.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui