Le Réveil Lozère 07 novembre 2017 à 08h00 | Par Nancy Sagnet

L’agro-sylvopastoralisme, un enjeu important pour les territoires

Du 17 au 20 octobre 2017, le Riaam* a réuni des acteurs internationaux, nationaux et locaux de l’agro-sylvopastoralisme autour de Florac et de Montpellier pour discuter et définir des actions pour l’avenir des territoires pastoraux méditerranéens.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Damien Hardy

« Le rôle de l’élevage pastoral en termes de conservation des milieux et son influence sur les paysages a légitimé l’inscription du territoire Causses et Cévennes au patrimoine mondial l’Unesco », indique Morgane Costes Marre, directrice de l’entente Causses et Cévennes. Ces quelques mots suffisent pour comprendre l’enjeu du pastoralisme sur les territoires. C’est autour de ce thème que se tenait, du 17 au 20 octobre 2017, entre Florac et Montpellier, une rencontre Riaam* d’envergure internationale. Cette rencontre fut l’occasion d’aborder plusieurs thèmes liés à cet enjeu avec un large éventail de professionnels aux métiers divers, qui chacun à leur manière, contribuent à la préservation des territoires pastoraux, à l’économie locale et à la biodiversité. Mêlant techniciens, bergers, éleveurs, chercheurs et élus locaux, tous ont participé. Pour enrichir, ce moment unique d’échange, des participants en provenance de pays européens et du Maghreb sont venues partager leurs expériences.

 

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1433, du 9 novembre 2017, en page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le 23 juillet dernier, les députés de la majorité ont piétiné leur propre loi. Ils ont assumé, sans sourciller, de ratifier le Ceta autorisant les importations de viandes canadiennes issues de bovins nourris aux farines animales… après avoir voté, quelques mois auparavant, une loi interdisant toute commercialisation, en France, de produits “pour lesquels il a été fait usage de produits vétérinaires ou d’aliments pour animaux non autorisés par la réglementation européenne”.

rappelle le berceau des races à viande du Grand Massif central dans un communiqué daté du 17 septembre où les responsables appellent à la mobilisation.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui