L'Oise Agricole 15 mai 2019 à 16h00 | Par Actuagri

L’agriculture, responsable, victime, mais aussi solution

Suite au rapport de l’IPBES, faisant état d’une perte importante de la biodiversité mondiale en partie en raison des pratiques agricoles, le président de la République a rappelé les objectifs de la France en la matière. Pour la FNSEA, il faut cependant éviter de stigmatiser l’agriculture française.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La diversité de l’agriculture française, majoritairement familiale et de taille très modeste, lui a valu, pour la troisième année consécutive, d’être reconnue comme modèle le plus durable au monde par The Economist.
La diversité de l’agriculture française, majoritairement familiale et de taille très modeste, lui a valu, pour la troisième année consécutive, d’être reconnue comme modèle le plus durable au monde par The Economist. - © Alix Penichou

L’IPBES, (Intergovernmental science-policy Platform on Biodiversity and Ecosystem Service, Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques), qui s’est réuni à Paris du 29 avril au 4 mai, a rendu le 6 mai son rapport sur le déclin de la biodiversité.

Les cent cinquante experts de cinquante pays qui y ont travaillé pendant trois ans déplorent une perte très importante   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Oise Agricole

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Un renforcement des ambitions environnementales et climatiques de la Pac ainsi que du bien-être des animaux devrait aller de pair avec la mise à disposition de fonds appropriés pour leur mise en œuvre.

écrivent les ministres de l’Agriculture français (Didier Guillaume), allemande (Julia Klöckner) et polonais (Jan Krzysztof Ardanowski), dans une déclaration commune.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui