Le Réveil Lozère 30 décembre 2014 à 08h00 | Par Benoît de Solan

L’agriculture prend de la hauteur

Les drones bénéficient d’un bon écho médiatique. De nombreuses mises en application fleurissent. Le secteur agricole est concerné.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Vincent Marmuse

Un drone désigne un véhicule mobile autonome, autrement dit sans pilote. Il peut être terrestre, marin ou aérien. En agriculture, les drones aériens peuvent être une solution intéressante pour assurer notamment le suivi du développement des cultures ou surveiller de grands troupeaux. Leur grande souplesse d’utilisation et leur haute résolution spatiale au sol laissent entrevoir de nombreuses possibilités. Ces aéronefs sont équipés d’un système de contrôle permettant le pilotage manuel ou le vol de façon automatique. Ils peuvent embarquer différents capteurs d’imagerie. Pour bien comprendre les différences entre les systèmes commercialisés, il faut considérer les principales briques composant le système : type d’aéronef, capteur embarqué et logiciel d’interprétation des données. Il existe deux types principaux d’appareils : les drones à voilure fixe (type avion) et les drones à voilure tournante (type multicoptère). Le type de drone conditionne sa stabilité, sa charge utile et son autonomie.

La chaîne d’acquisition va de la prise de vues jusqu’à son interprétation. Elle intègre des outils permettant de géoréférencer automatiquement les images, de corriger les déformations géométriques ou radiométriques. Cette étape est indispensable pour obtenir une mosaïque d’images représentant la zone survolée. Un nombre important d’images est acquis au cours de chaque vol : avec une fréquence de mesure d’une image par seconde, un vol de 20 minutes génère 1 200 images. À partir de la mosaïque d’images, un logiciel d’interprétation des données est développé pour une application donnée.

La suite dans le Réveil Lozère, page 6, édition du 1er janvier 2015.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Ce début octobre, le pastoralisme vit un grand moment à Ax-les-Thermes, en Ariège. La reconnaissance demandée des surfaces pastorales dans toutes les politiques publiques est un enjeu primordial pour ces territoires

A expliqué Christine Valentin, présidente de l’association des chambres d’agriculture du massif central (Sidam).