Le Réveil Lozère 26 septembre 2017 à 08h00 | Par PAUL JÉGAT

L'agriculture en réponse aux défis du monde nouveau

Une heure chrono pour redessiner les contours de la planète, c'est court. Pas pour Philippe Dessertine, directeur de l'Institut de haute finance qui s'est exprimé lors du Space à Rennes (35).

Abonnez-vous Réagir Imprimer

« En avril dernier, entre le 20 et le 23, précise Philippe Dessertine, la planète a franchi le cap des 7,5 milliards d'habitants quand elle n'en comptait que 6 milliards en 1999. » Une progression qui a déjoué les projections des démographes. « On s'est trompé, pas tant sur la natalité que sur le vieillissement des populations », avoue le prévisionniste expliquant cette erreur d'appréciation par le fait que l'extrême pauvreté a reculé. Quand on est moins pauvre, on mange mieux, on se soigne mieux et donc on vit plus vieux. Et cette population augmentera encore, pour atteindre les 8 milliards d'habitants dans un peu plus de six ans. Cette évolution imposera de résoudre un défi « absolu » : l'accès à la nourriture, à l'eau.

 

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1427, du 28 septembre 2017, en page 2.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Afin de connaître notamment le niveau d’émission de gaz à effet de serre, chaque exploitation va pouvoir s’engager dans un diagnostic carbone. La chambre d’agriculture de la Lozère, en réflexion avec la Région Occitanie, va proposer cette méthode permettant à la fois de définir le niveau actuel de l’exploitation et d’élaborer un plan de progrès pour engager la transition.

indique Christine Valentin, présidente de la chambre d’agriculture de Lozère, à propos de la mise en place du label Bas carbone.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui