Le Réveil Lozère 12 février 2020 à 09h00 | Par Marion Ghibaudo

L’agriculture de conservation : Bienvenue les vers de terre

Mardi 4 février, à Saint-Chély-d’Apcher, la chambre d’agriculture de Lozère avait organisé le visionnage du documentaire de François Stuck, Bienvenue les vers de terre, suivi d’un débat avec des agriculteurs utilisant ces méthodes.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Marion Ghibaudo

Bienvenue les vers de terre est un documentaire qui, loin de ne s’intéresser qu’aux vers de terre, aborde principalement le thème de l’agriculture de conservation. Derrière ce nom étrange se cachent des pratiques qui se veulent « plus en accord avec l’environnement », les vers de terre en étant l’outil le plus visible.
L’agriculture de conservation repose sur trois grands principes : une perturbation minimale du sol ; une couverture maximale du sol, et des rotations de cultures et de couverts adaptés. Christine Valentin, la présidente de la chambre d’agriculture de Lozère, est à l’origine de cette projection. « Ce type d’agriculture n’est pas la solution idéale mais la réflexion mérite d’être posée », tempère la présidente.

 

Article à lire dans le Réveil Lozère n°1547, du 13 février 2020, en page 3.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Au plus tard en 2022, les retraites des chefs d’exploitation à carrière complète atteindront donc 85 % du Smic, soit environ 1 025 euros par mois

Se félicitent les syndicats.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui