Le Réveil Lozère 10 mai 2017 à 08h00 | Par Mélodie Comte

L’agriculture biologique source de cohésion

L’INRA et le FiBL, institut scientifique suisse, signent à Laqueuille (Puy-de-Dôme) un accord de partenariat sur les recherches en agriculture biologique.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Lucius Tamm, vice-directeur du FiBL et Christian Huyghe, directeur scientifique adjoint à l’agriculture de l’Inra ont signé le rapprochement de leurs instituts.
Lucius Tamm, vice-directeur du FiBL et Christian Huyghe, directeur scientifique adjoint à l’agriculture de l’Inra ont signé le rapprochement de leurs instituts. - © Mélodie Comte

L’engagement de l’Inra dans la recherche et l’expérimentation en agriculture biologique se renforce encore. Le 25 avril dernier, l’institut a signé un protocole d’entente avec le FiBL, institut de recherche suisse sur l’agriculture biologique. Collaborateurs depuis plus de 20 ans, les deux organismes consolident ainsi leurs relations pour construire ensemble l’avenir de la recherche en agriculture biologique autour de projets communs et pluridisciplinaires.

Développer des projets
Jusqu’ici, les travaux de recherche sur l’agriculture bio de l’Inra portaient aussi bien sur la génétique, les pratiques et les filières que sur les attentes des consommateurs ou des politiques publiques. Son homologue suisse est quant à lui mondialement reconnu pour ses participations à des projets internationaux tant sur le plan de la recherche que de la vulgarisation, la formation continue ou encore la coopération au développement. Lucius Tamm, vice-directeur du FiBL revient sur les particularités de son institut.

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1409, du 11 mai 2017, en page 6.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Le loup n’est plus une espèce en voie de disparition. Nous faisons du lobbying à Bruxelles avec la Finlande pour le sortir de la liste des espèces en voie de disparition.

a affirmé Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture devant le congrès des Jeunes agriculteurs, le 6 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui