Le Réveil Lozère 27 mars 2019 à 10h00 | Par Mélodie Comte

L’Agence de l’eau campe sur ses positions

Le onzième programme d’intervention de l’agence de l’eau Loire-Bretagne se calque sur le précédent notamment en matière agricole.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’agence de l’eau Loire-Bretagne a réaffirmé sa position vis-à-vis du stockage de l’eau.
L’agence de l’eau Loire-Bretagne a réaffirmé sa position vis-à-vis du stockage de l’eau. - © Gabriel Omnès

Redéfini tous les six ans, le programme d’intervention de l’agence de l’eau Loire-Bretagne soutient les investissements et les programmes d’actions pour répondre aux enjeux du bassin. Renouvelé cette année jusqu’en 2024, ce nouveau plan d’actions et de mesures a pour priorité la qualité de l’eau, des milieux aquatiques et de la biodiversité associée. La lutte contre les pollutions est également un axe prioritaire tout comme la quantité des eaux et l’adaptation au changement climatique. Ce dernier point reste cependant assez flou puisque la politique de l’établissement public est toujours ancrée dans le changement des pratiques, notamment agricoles, et non la constitution de réserves d’eau. Martin Gutton, directeur général de l’Agence a fermement affirmé cette position le 7 mars dernier à Lempdes : « ce nouveau programme concentre ses efforts là où il est essentiel d’agir pour la qualité de l’eau ». Au grand dam de Stéphane Joandel, éleveur dans la Loire et président de la commission environnement de la FRSEA Auvergne-Rhône-Alpes qui se dit « très déçu » par ces annonces alors qu’« aux dernières Assises de l’eau cette question du stockage semblait pourtant avancer ».

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1503, du 28 mars 2019, en page 8.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Le gouvernement et sa majorité sèment une confusion inédite dans l’esprit des éleveurs et des citoyens.

estime la FNB dans un communiqué de presse du 15 juillet, soit deux jours avant l’examen par les députés du projet de loi de ratification de l’accord de libre-échange UE-Canada (Ceta).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui