L'Union du Cantal 04 septembre 2019 à 16h00 | Par P.O., R. S.-A., J.-M. A

Juillettistes : une espèce en voie de disparition dans le Cantal ?

Bien que l'arrière-saison s'annonce prometteuse, l'avant-bilan de la saison estivale apparaît en demi-teinte dans le département avec des touristes aux quasi-abonnés absents jusque fin juillet.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

"Juillet n'est plus un mois touristique !" Un constat de Philippe Fabre, président de la Saem du Lioran,  que rejoignent de nombreux professionnels cantaliens sondés cette fin août. "On se cherche des excuses : la canicule, les jeunes qui attendent les résultats du bac, les étudiants qu'il faut loger dans les villes universitaires, le Tour de France... En réalité, on ne sait pas", affirme celui qui préside également le syndicat mixte du Grand site Puy Mary. Ainsi, juillet n'arriverait qu'en   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Union du Cantal

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Nous faisons confiance aux scientifiques qui ont dit que la préconisation, c’était cinq à dix mètres selon les cultures.

a déclaré Christiane Lambert, le 9 septembre, lors d’une conférence de presse à Romillé (Ille-et-Vilaine).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui