Le Réveil Lozère 18 mars 2020 à 10h00 | Par Marion Ghibaudo

« Je veux défendre notre métier » dit Alexis Cabirou, secrétaire général des JA

À 20 ans, Alexis Cabirou, agriculteur à Trélans, intègre le bureau des jeunes agriculteurs au poste de secrétaire général. Un défi que le jeune homme se sent prêt à relever avec énergie.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Marion Ghibaudo

Le syndicalisme est affaire de famille chez les Cabirou. Le père, Christian Cabirou s’était déjà illustré en étant élu président des JA de 1996 à 2000. « Je me suis toujours intéressé aux problématiques de l’agriculture », explique le fils. Un intérêt qui l’a mené aux portes des assemblées générales cantonales des JA dès 2016-2017, alors qu’il n’a pas encore 18 ans. « Les JA, ça permet de sortir de la ferme, de découvrir du monde même au sein du département », dit Alexis Cabirou de son implication. Puis il y a un an et demi, il intègre le conseil d’administration des JA.

Le syndicalisme pour soutenir l’agriculture
Un premier pas qui le mène à de plus hautes responsabilités pour ces deux prochaines années. « Je me suis toujours intéressé aux problématiques de notre métier », décrit le jeune agriculteur, « et je vais travailler à fond avec Vincent Bonnet (NDLR : réélu à la présidence des JA) sur tous les dossiers ». « Alexis Cabirou est un jeune motivé, qui a voulu s’impliquer aux JA » explique Vincent Bonnet, le président des JA, de son choix de proposer à son jeune confrère le poste de secrétaire général.

 

Article à lire dans le Réveil Lozère n°1552, du 19 mars 2020, en page 5.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

L’agriculture vit une crise et des difficultés importantes, avec une moisson qui s’annonce compliquée, une sécheresse, des difficultés liées aux ravageurs, des attentes très fortes de la société et une restructuration économique. Il faut accompagner les agriculteurs dans ces transitions

Dit le président de l’Apca (chambres d’agriculture), Sébastien Windsor, qui souhaite un ministre « à l’écoute ».

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui