Le Réveil Lozère 19 septembre 2018 à 11h00 | Par Actuagri

JA demande une inversion réelle de la construction des prix agricoles

Organisée par Jeunes Agriculteurs, la 5e édition de Terres de Jim a rassemblé 100 000 personnes à Javené, en Ille-et-Vilaine, du 7 au 9 septembre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © DR

Du 7 au 9 septembre, ce sont 100 000 visiteurs qui ont foulé, sur trois jours, le sol des Terres de Jim, évènement organisé tous les ans par Jeunes Agriculteurs. La cinquième édition a eu lieu à Javené, en Ille-et-Vilaine, sur 100 hectares de plein air dédiés aux différentes animations : concours bovin, labyrinthe dans un champ de maïs, grande roue, jeux pour enfants, DJ… et bien sûr, concours de labour (à plat et en planche), la finale se tenant le dimanche. L’objectif était, comme chaque année, de présenter aux visiteurs une vitrine de l’agriculture telle qu’elle est aujourd’hui, à savoir moderne, diversifiée, pour en faire connaître les différents métiers et favoriser le renouvellement des générations. « Nous allons continuer à agir en tant que porte-voix de l’agriculture d’aujourd’hui et de demain et avec les autres acteurs de l’agriculture pour, comme ici, mieux faire connaître notre métier auprès du grand public, valoriser notre rôle économique, social et environnemental », a ainsi rappelé Jérémy Decerle, président de JA, lors de son discours de clôture le 9 septembre. Symbole des initiatives positives issues du monde agricole, une chaîne du don a été organisée le dimanche avec l’association Solaal, qui récupère les produits périssables et invendus pour les donner à des associations caritatives et lutter ainsi contre le gaspillage alimentaire. Une chaîne à laquelle le ministre de l’Agriculture Stéphane Travert, arrivé sur le site en fin de matinée, a pu participer aux côtés du président de JA. Cette action de don a également permis de rendre hommage, en présence de sa famille, à Jean-Michel Lemétayer, ancien président de la FNSEA à l’origine de la création de Solaal, et décédé en 2013.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1476, du 20 septembre 2018, en page 7.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le 23 juillet dernier, les députés de la majorité ont piétiné leur propre loi. Ils ont assumé, sans sourciller, de ratifier le Ceta autorisant les importations de viandes canadiennes issues de bovins nourris aux farines animales… après avoir voté, quelques mois auparavant, une loi interdisant toute commercialisation, en France, de produits “pour lesquels il a été fait usage de produits vétérinaires ou d’aliments pour animaux non autorisés par la réglementation européenne”.

rappelle le berceau des races à viande du Grand Massif central dans un communiqué daté du 17 septembre où les responsables appellent à la mobilisation.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui