Le Réveil Lozère 03 octobre 2017 à 08h00 | Par Chambre d'agriculture 48

Irrigation : faites-vous connaître à l’occasion du renouvellement de l’autorisation

Les porteurs de projet et les irrigants non régularisés sont invités à se manifester auprès de la chambre d’agriculture avant le 15 octobre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Chambre d’agriculture Lozère

Depuis 2008, certains irrigants du département de la Lozère se sont engagés dans une démarche collective de régularisation de leurs prélèvements en eau auprès des services de la DDT. Cette organisation a permis à ces irrigants d’être en conformité mais surtout d’avoir une lisibilité sur la pérennité de leur prélèvement. Les surfaces concernées sont fourragères mais également maraîchères ou autres productions végétales, arrosées par aspersion, goutte à goutte… L’irrigation est réalisée à partir de dispositifs de stockage pour certains, se fait par gravité ou pompage, principalement à partir d’un cours d’eau.
Par mandat à la chambre d’agriculture de la Lozère portant la demande collective, les préleveurs ont ainsi pu obtenir une autorisation pluriannuelle valable pour une durée de dix ans. Cela sur plusieurs sous-bassins-versants du département : Bramont, Colagne, Lot, Tarn, Tarnon, Gardons, Chapeauroux. Les agences de l’eau (Adour Garonne et Rhône Méditerranée), le Conseil départemental et la Région sont les partenaires financiers de l’accompagnement de cette gestion collective de l’eau sur le département.

 

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1428, du 5 octobre 2017, en page 5.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Le loup n’est plus une espèce en voie de disparition. Nous faisons du lobbying à Bruxelles avec la Finlande pour le sortir de la liste des espèces en voie de disparition.

a affirmé Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture devant le congrès des Jeunes agriculteurs, le 6 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui