Le Réveil Lozère 19 décembre 2018 à 11h00 | Par Propos recueillis par Actuagri

Interview de Joël Limouzin, vice-président de la FNSEA

Suite à la sécheresse exceptionnelle de cette année, la forte mobilisation syndicale a permis de fixer trois comités nationaux de gestion des risques en agriculture (CNGRA) exceptionnels. Joël Limouzin, vice-président de la FNSEA, en charge du dossier Gestion des risques, était présent à la première réunion, le 12 décembre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Quels sont les résultats de ce CNGRA du 12 décembre ?
À ce stade, une première série de douze départements vient d'être validée positivement par le CNGRA par rapport à la sécheresse (ndlr : 03, 15, 19, 21, 23, 51, 54, 57, 58, 63, 71, 87). Il y a eu une oreille attentive de la part du ministère de l'Agriculture pour bien prendre en compte la spécificité de la sécheresse cette année, sécheresse tardive qui a duré de juillet à novembre. L'appréciation pragmatique du déficit de fourrage constaté à l'automne a permis de mieux appréhender la perte de récolte réelle. Sans notre action syndicale, qui a permis une prise de conscience des pouvoirs publics, une lecture stricte des critères habituels aurait conduit à l'exclusion d'un certain nombre de départements. C'est une adaptation qu'il faut reconnaître à sa juste valeur.

Quelles avancées après ce premier comité ?
Deux autres réunions sont prévues en janvier et en février, pour laisser le temps aux départements de constituer des dossiers avant l'examen final par les services du ministère.

 

 

Suite de l'interview à lire dans le Réveil Lozère n°1489, du 20 décembre, en page 7.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

La situation générale des nappes au 1er mars 2019 traduit une période de recharge hivernale déjà bien entamée mais encore peu active.

indique le 15 mars le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui