Le Réveil Lozère 20 novembre 2019 à 09h00 | Par Agrafil

Interbev : exporter 20 000 tonnes de viande bovine en Chine, un objectif « raisonnable »

Abonnez-vous Réagir Imprimer

L’objectif fixé par le gouvernement d’exporter 20 000 tonnes de viande bovine en Chine d’ici fin 2020 est « tout à fait raisonnable », a réagi Guy Hermouet, président de la section bovine d’Interbev, auprès d’Agra Presse. Ce but a été fixé par le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume lors d’une audition au Sénat le 12 novembre. « Cela représente 400 tonnes par semaine », précise Guy Hermouet, ajoutant que « l’objectif à terme est de 50 000 tonnes par an ». D’après lui, entre janvier et novembre 2019, l’Hexagone a expédié 263 tonnes de viande bovine en Chine. Le marché chinois s’est rouvert à la France en 2018 et le ministre de l’Agriculture insiste depuis plusieurs mois auprès de la filière pour qu’elle s’organise et envoie des volumes plus conséquents. Aujourd’hui, cinq entreprises françaises sont agréées à l’import par les autorités chinoises et plusieurs autres ont déposé une demande, indique Guy Hermouet, confiant sur la suite de la procédure. D’après lui, Jean-Paul Bigard (président du groupe Bigard et premier acteur de la viande bovine en France) « a vu la motivation du président de la République lors du voyage en Chine et a compris que cet enjeu est politique pour la France ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Dans le cadre de son enquête, mise en œuvre principalement dans les magasins de la grande distribution, la DGCCRF a réalisé 5 387 contrôles dans 4 871 établissements, dont 605 étaient en anomalie sur l’encadrement des promotions.

indique la DGCCRF dans le bilan 2019 publié le 28 juillet. La majorité de ces anomalies concernaient une annonce de taux de réductions supérieur à 34 %.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui