Le Réveil Lozère 11 juillet 2018 à 10h00 | Par Le Réveil Lozère

Interbev et Inaporc formalisent leur collaboration avec l’industrie chinoise

Abonnez-vous Réagir Imprimer

La China meat association (industriels chinois de la viande) était présente lors de l’assemblée générale d’Inaporc le 4 juillet pour signer un protocole de collaboration avec l’interprofession porcine, qui inclut également l’interprofession bétail et viande (Interbev). Cette signature formalise une collaboration informelle en vigueur depuis plusieurs années avec Inaporc. Parmi les actions communes envisagées : la rémunération de consultants, la promotion des produits, l’organisation de conférences ou la présence sur les salons internationaux. L’un des objectifs des Français est de mieux identifier l’origine France sur les produits commercialisés en Chine.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

La procédure de réouverture du marché chinois à la viande bovine française continue à un rythme effréné avec l’agrément de quatre établissements français.

annonce le ministère de l’Agriculture. Il s’agit notamment de deux abattoirs, un du groupe Bigard situé à Feignes dans le Nord, et un de l’entreprise Elivia au Lion-d’Angers dans le Maine-et-Loire.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui