Le Réveil Lozère 16 mai 2018 à 09h00 | Par Le Réveil Lozère

Industries agroalimentaires : un taux d'innovation en progression, selon Agreste

Entre les périodes 2010-2012 et 2012-2014, le taux d'innovation dans les industries agroalimentaires françaises a augmenté sensiblement, de 61 % à 69 %, porté par les innovations technologiques, souligne un dossier Agreste sur l'innovation des entreprises agroalimentaires françaises, mis en ligne le 2 mai.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

L'innovation est plus fréquente dans les industries agroalimentaires que dans l'ensemble des industries (48 %). Les industries agroalimentaires représentent le deuxième secteur le plus innovant après celui de l'information et de la communication (71 %) et se situent au-dessus des autres industries manufacturières (60 %). Mais les entreprises agroalimentaires innovantes dépensent relativement moins pour l'innovation (1,3 % du chiffre d'affaires contre 3,4 %), car une grande part des innovations porte sur le marketing. De ce fait, elles déposent plus de marques mais moins de brevets que celles de l'industrie manufacturière. La présence de l'entreprise à l'export ou la taille de l'entreprise favorise l'innovation dans les industries agroalimentaires davantage que dans l'industrie manufacturière.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

En mars 2018, la collecte de lait de vache retrouve le niveau de l’an passé (+0,3 % contre +2,6 % en février). Les conditions hivernales relativement rudes (pluie, neige, froid) ont retardé la pousse de l’herbe et la sortie des vaches au pâturage. En mobilisant plus longtemps les stocks fourragers, la hausse saisonnière de la collecte a été réduite.

a indiqué le 18 mai le service statistique du ministère de l’Agriculture (Agreste).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui