Le Réveil Lozère 05 août 2020 à 10h00 | Par Marion Ghibaudo

Inauguration de la maison causses et Cévennes

Ce jeudi 30 juillet a officiellement été inaugurée la maison causses et Cévennes, regroupant les bureaux de l’Entente et un espace d’interprétation pour expliquer l’agropastoralisme aux visiteurs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite, la préfète Valérie Hatsch, la sénatrice Guylène Pantel, la présidente du département Sophie Pantel, la maire de Florac Flore Thérond et la sous-préfète Chloé Demeulenaere.
De gauche à droite, la préfète Valérie Hatsch, la sénatrice Guylène Pantel, la présidente du département Sophie Pantel, la maire de Florac Flore Thérond et la sous-préfète Chloé Demeulenaere. - © Marion Ghibaudo

En présence de la préfète Valérie Hatsch, de la sous-préfète Chloé Demeulenaere, de la sénatrice Guylène Pantel, de la présidente du département Sophie Pantel (qui porte la double casquette de présidente de l’Entente), les lieux ont officiellement été inaugurés.
La réception dans les jardins de l’Entente a permis de rappeler que cet organisme existe depuis 2011 et l’inscription de ces territoires à l’Unesco date de cette même année. Si leurs premières années, l’Entente a été hébergée dans différents locaux à Florac, l’idée de posséder une permanence ancrée dans le territoire se fait vite jour.
Dès le départ, l’idée d’un espace d’interprétation est une évidence. « Expliquer le travail de l’Entente et ce qu’ils font nous paraissait essentiel », a expliqué Sophie Pantel lors de son discours. Florac étant la seule ville de plus de 2 000 habitants située au cœur de l’espace inscrit sur la liste de l’Unesco, elle a dès le départ été considérée comme le centre névralgique des activités prévues par l’Entente.
Après avoir été hébergé à l’ancien tribunal de Florac, qui appartient au conseil départemental de la Lozère, puis dans les locaux de l’antenne de SupAgro, le conseil d’administration a décidé en 2017, pour une meilleure visibilité du siège, d’acheter un local situé dans le centre-ville de Florac.

 

Article à lire dans le Réveil Lozère n°1572, du 6 août 2020, en page 3.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

« Cet accord UE-Mercosur, qui vise essentiellement à exporter des voitures européennes pour importer plus de viande sud-américaine, doit être stoppé. »

Estime le collectif Stop-Ceta. La FNSEA, les JA et la FNB ont réclamé le 18 septembre l’abandon de l’accord commercial entre l’Union européenne et la zone du Mercosur.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui