Le Réveil Lozère 05 décembre 2018 à 14h00 | Par Suzanne Marion

Immersion au coeur de la chaîne du Mont-Blanc

Partir huit jours pour faire le tour du Mont-Blanc en randonnée, une belle aventure dans un paysage de montagne à couper le souffle. Prenez votre sac à dos et suivez-nous...

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © S. Marion

Le TMB, tour du Mont-Blanc, une randonnée en milieu alpin sur huit jours, donne le vertige à tous les amoureux de la montagne, de la nature, des grands espaces... C'est une aventure, qui sans être extrême, conduit le randonneur hors des chemins de son quotidien. On part sac sur le dos, chaussures de montagne aux pieds, sur des sentiers escarpés, à monter et descendre, pour aller de refuge en refuge, et ainsi parcourir les 150 à 170 km (selon l'itinéraire choisi) du tour du massif du Mont-Blanc. Le départ habituel se fait depuis la vallée de Chamonix en contournant le massif par le sud pour se rendre en Italie puis en Suisse, et revenir par le nord sur Chamonix. Au total, sept nuits en refuge, environ 65 heures de marche en comptant les pauses déjeuner, pipi, photos, admiration du panorama et identification des montagnes qui nous entourent, observation de la faune, la flore, les minéraux... car le TMB en trek c'est avant tout un plaisir pour les yeux et non une compétition. À ne pas confondre avec l'UTMB l'ultra-trail du tour du Mont-Blanc, qui emprunte quasi le même itinéraire (170 km et 10 000 m de dénivelé) et se fait en courant en moins de 46 heures 30 minutes ; le français Xavier Thévenard, vainqueur de l'édition 2018, le 31 août, a bouclé son tour en 20 h 44 min 16 s...

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1487, du 6 décembre, en page 16.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Les Marchés de gros de France subissent une diminution de plus de 50 % de leur activité pour une majorité d’entre eux.

depuis le début des manifestations des « Gilets jaunes », indique dans un communiqué vendredi 7 septembre la fédération des marchés de gros de France (FMGF).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui