Le Réveil Lozère 22 octobre 2014 à 08h00 | Par Bérengère de Butler, L’Est Agricole et Viticole

« Il faut oser pour faire avancer les choses »

Thomas Diemer est président national des Jeunes agriculteurs (JA) depuis le mois de juin : Halles de Jim, Sommet international des Jeunes agriculteurs, rencontre avec le Premier ministre… sans oublier la gestion de son exploitation à Hurtigheim, les rendez-vous n’ont pas manqué. Le jeune agriculteur rend visite aux JA de la Lozère, le 27 octobre. Voici son portrait.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Thomas Diemer est président national des Jeunes agriculteurs (JA).
Thomas Diemer est président national des Jeunes agriculteurs (JA). - © Germain Schmitt

Rien ne prédestinait Thomas Diemer à devenir président, c’est l’aboutissement d’un engrenage fait de prises de responsabilités croissantes au sein du réseau. Presque un accident, selon lui, mais pas tout à fait. Car le jeune homme est pétri de qualités, la première étant la modestie. Le 5 juin dernier, lors du congrès des Jeunes agriculteurs qui se déroulait à Saint-Brieuc, Thomas Diemer a été élu, à 31 ans, président national. Après un parcours de formation classique : baccalauréat technologique puis BTS analyse et conduite de systèmes d’exploitation au lycée agricole d’Obernai ; le jeune homme poursuit son cursus en suivant les cours dispensés à l’École des cadres, qui forme les futurs responsables agricoles en Alsace, durant deux hivers.

Sa formation achevée, Thomas Diemer, s’installe en 2005 sur l’exploitation familiale située à Hurtigheim, dans le Bas-Rhin. Parallèlement, il s’investit doucement mais sûrement au sein du réseau JA : secrétaire puis président de son canton de Truchtersheim de 2008 à 2011. Il a fait son entrée à JA national, en 2010, d’abord en tant qu’administrateur puis en tant que trésorier. Au sein du bureau national, il est responsable du foncier et de la distribution des produits agricoles. C’est ainsi que Thomas Diemer s’est retrouvé à la tête du syndicat JA : en se passionnant pour ses dossiers. « J’ai chaque fois voulu m’investir davantage et j’ai toujours été soutenu par l’ensemble du réseau JA et la profession agricole. Pour moi, accéder à cette fonction, c’est l’occasion de faire mes preuves, mais surtout de défendre et de faire entendre les idées émanant du réseau. »

La suite dans le Réveil Lozère page 7, édition du 23 octobre 2014.

Les JA de la Lozère accueillent leur président national

Thomas Diemer, président national des Jeunes agriculteurs élu lors des élections de juin dernier sera accueilli par JA 48, le 27 octobre. Ce nouveau président n’a eu l’occasion de venir qu’une seule fois en Lozère début 2013 sur une exploitation laitière près du Malzieu-Ville en tant qu’administrateur national. L’occasion pour JA 48 de poursuivre, en compagnie de Thomas Diemer la découverte de l’agriculture du département et de montrer le dynamisme du réseau local. La rencontre devrait débuter le matin à huis clos avec la visite de l’exploitation d’Eugénie Brajon, éleveuse de bovins et ovins viande à Auroux, près de Langogne. Un instant privilégié d’échange où les JA pourront évoquer l’actualité syndicale et en particulier les problèmes qui les touchent.

« Recevoir Thomas Diemer sur mon exploitation et pouvoir aborder avec lui certaines problématiques qui nous tiennent à cœur sera j’en suis sûre, un véritable moment enrichissant pour nous tous » se réjouit Eugénie Brajon, vice-présidente JA 48 et responsable installation.

L’après-midi, où l’ensemble des JA lozériens, des responsables agricoles, des élus, des organisations professionnelles agricoles et des établissements scolaires sont conviés sera consacrée à une présentation autour du thème de la Pac, notamment pour les jeunes installés. Un temps d’échange est prévu sur le sujet. Pour plus de renseignements sur l’organisation de la journée, n’hésitez pas à nous contacter au 04 66 65 10 61.

JA 48

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Dans le cadre de son enquête, mise en œuvre principalement dans les magasins de la grande distribution, la DGCCRF a réalisé 5 387 contrôles dans 4 871 établissements, dont 605 étaient en anomalie sur l’encadrement des promotions.

indique la DGCCRF dans le bilan 2019 publié le 28 juillet. La majorité de ces anomalies concernaient une annonce de taux de réductions supérieur à 34 %.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui