Le Réveil Lozère 31 janvier 2018 à 01h00 | Par Aurélie Pasquelin

Il était une fois, en Lozère…

Contes & Rencontres investira la campagne lozérienne du 3 au 17 février. Pour sa vingt-septième édition, le festival fait place aux jeunes talents.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © DR

Cela fait maintenant vingt-sept ans que, chaque hiver, la fédération départementale des foyers ruraux organise son festival Contes & Rencontres. Contes théâtralisés, contes naturalistes et même contes érotiques, il y en a pour tous les goûts. « Les contes, ce n’est pas que pour les enfants, confie Jean-Philippe Allier, coprésident de la fédération. Cette année, nous avons choisi de programmer quatre représentations spécialement pour le jeune public mais sinon, la plupart des spectacles sont pensés pour tout âge. Le conte est l’un des meilleurs moyens de faire passer des messages, quels qu’ils soient. »

« Au plus près du public »
Pour cette édition 2018, pas moins de trente-sept rendez-vous sont prévus sur le département (voir l’encadré ci-dessous). Un programme chargé qui mobilise toutes les équipes des foyers ruraux de Lozère. « Le but du festival est vraiment d’amener le spectacle, le conte au plus près du public », ajoute Brigitte Blanc, coprésidente de la fédération départementale des foyers ruraux.

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1445, du 1er février 2018, en page 16.

Programme

Téléchargez le programme complet se l'événement en cliquant ici.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Alors que la population agricole décroît, nous avons les moyens de donner envie aux jeunes générations non issues du monde agricole de nous rejoindre pour un nouveau projet de vie en s’installant en agriculture biologique.

a déclaré Guillaume Riou, à l’occasion de sa réélection à la présidence de la fédération nationale de l’agriculture biologique (Fnab).