Le Réveil Lozère 24 juin 2020 à 09h00 | Par Marion Ghibaudo

Hymne agricole pour rockeurs auvergnats

Le groupe de rock auvergnat Wazoo vient de sortir son dernier album. Livré le 31 mars et baptisé « Agriculteurs », cet opus est un hommage, comme son titre l’indique, au monde paysan.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le groupe de rock auvergnat Wazoo vient de sortir son dernier album. Livré le 31 mars et baptisé « Agriculteurs », cet opus est un hommage, comme son titre l’indique, au monde paysan.
Le groupe de rock auvergnat Wazoo vient de sortir son dernier album. Livré le 31 mars et baptisé « Agriculteurs », cet opus est un hommage, comme son titre l’indique, au monde paysan. - © Laetitia Roiron

Vous vous souvenez de la célèbre ritournelle « Et moi pendant c’temps là, j’tournais la manivelle » ? Vingt ans plus tard, le groupe de rock auvergnat Wazoo transforme l’essai avec un album hommage aux agriculteurs. Ambiance festive garantie. Après un best-of sorti en 2019 pour fêter ses vingt ans de scène, Wazoo a livré, le 31 mars dernier, son tout dernier album baptisé « Agriculteurs » en hommage au monde paysan. Ce titre « Agriculteurs » qui résonne est aussi celui de la chanson qui ouvre l’album, dont le clip a été réalisé en juin 2019 avec les jeunes agriculteurs membres des JA de Haute-Loire. Mis en ligne en juin 2019, il affiche plus de 800 000 vues sur YouTube et plus d’un million sur Facebook. « On met en avant le terroir, et il y a toujours des agriculteurs dans nos chansons, dans nos clips », explique le guitariste Jeff Chalaffre. Wazoo fait vibrer la corde nostalgique avec « Chabrot », un morceau où résonnent des riffs de violon, de banjo et d’accordéon. Un joli clin d’œil aussi à l’émission télé de M6 « L’amour est dans le pré », avec un humour omniprésent et un refrain qu’on se prend rapidement à chanter à tue-tête. On citera aussi, pêle-mêle, quelques titres qui devraient mettre une jolie ambiance en soirée à l’image de « Mon taureau », hymne aux play-boys des étables qui s’ignorent ou encore de « La cabane sur le chien ». Sans oublier, « Boire un canon » en hommage aux vignerons, et « Sur le chemin de l’ovalie », qui rappellera quelques souvenirs à bon nombre de sportifs. Avec l’incontournable troisième mi-temps si chère à l’univers du rugby.

 

Article à lire dans le Réveil Lozère n°1566, du 18 juin 2020, en page 16.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

« Cet accord UE-Mercosur, qui vise essentiellement à exporter des voitures européennes pour importer plus de viande sud-américaine, doit être stoppé. »

Estime le collectif Stop-Ceta. La FNSEA, les JA et la FNB ont réclamé le 18 septembre l’abandon de l’accord commercial entre l’Union européenne et la zone du Mercosur.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui