Le Réveil Lozère 04 septembre 2019 à 09h00 | Par Rolland Saint-Thomas

Horsch : semis direct et matériels hybrides

Horsch présent sur les techniques de travail du sol et de semis simplifiés depuis bientôt 50 ans se positionne sur une nouvelle gamme de machines hybrides qui souhaite réconcilier l’agriculture conventionnelle et la bio.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le Cura ST de la dernière gamme « hybrids ». Les dents à patte d’oie sont montées sur un châssis oscillant en fonction du tirage afin que le soc travaille toujours à plat.
Le Cura ST de la dernière gamme « hybrids ». Les dents à patte d’oie sont montées sur un châssis oscillant en fonction du tirage afin que le soc travaille toujours à plat. - © DR

Schwandorf en Bavière, le 18 juillet dernier, le constructeur allemand d’outils de travail du sol, de semis et de pulvérisation Horsch organisait le « Presse tag » en invitant plus d’une cinquantaine de journalistes la presse agricole des principaux pays européens, en repoussant même les frontières jusqu’en Ukraine. « Les innovations présentées aujourd’hui font rentrer Horsch dans l’ère de l’agriculture hybride », disait en substance Michael Horsch, président de Horsch Maschinen GmbH, en poursuivant : « La santé des sols était déjà l’une des principales préoccupations de notre famille lorsqu’elle s’est installée en agriculture. Elle se retrouve dans l’ADN de l’entreprise et de son histoire. Il nous paraît aujourd’hui nécessaire de nous préoccuper également de la santé des hommes… »

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1524, du 5 septembre 2019, en page 11.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Cet accord leur apporte une meilleure protection et une meilleure valorisation sur le marché chinois. Il contribue à promouvoir le modèle de développement rural associant terroir, producteurs et consommateurs qu’incarnent les indications géographiques. Il apporte un gage supplémentaire de qualité pour les faire apprécier des consommateurs chinois et réciproquement.

indique Didier Guillaume dans un communiqué du 6 novembre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui