Le Réveil Lozère 12 avril 2017 à 08h00 | Par SC d’après Arvalis

Herbe : des clés pour assurer une bonne conservation

Les règles de bonne conservation de la récolte dépendent de la forme sous laquelle le fourrage est stocké. Ensilage, enrubannage, foin… à chacun ses règles, détaillées par Arvalis.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les règles de bonne conservation de la récolte dépendent de la forme sous laquelle le fourrage est stocké.
Les règles de bonne conservation de la récolte dépendent de la forme sous laquelle le fourrage est stocké. - © F.D Réussir

Dans le cas de l’ensilage, le dimensionnement du silo, le hachage et le tassement seront importants. Pour l’enrubannage, il faudra penser entre autres à la qualité du plastique et à sa largeur. Humidité et températures seront quant à eux des éléments clés en foin.

Comment réussir la conservation de son ensilage ?
« Il est essentiel de dimensionner son silo en tenant compte des besoins de son troupeau afin d’avoir une vitesse de désilage de 25 cm par jour l’été et de 15 cm par jour l’hiver », détaille Arvalis. En pratique : la longueur est calculée en multipliant la vitesse journalière de désilage par le nombre de jours d’utilisation. La largeur doit correspondre au double de la largeur d’un tracteur pour bien tasser. La surface du front d’attaque est calculée en divisant le volume d’ensilage distribué par jour par la vitesse de désilage. L’institut préconise le hachage fin : des brins courts de 1 à 3 cm avec un réglage théorique de 6 à 8 mm au niveau du hacheur. « Cela permet d’améliorer la conservation de l’ensilage et d’augmenter la consommation des animaux ». Le tassement doit être pratiqué au maximum pour chasser l’air : compter autant de tracteurs au silo que la machine récolte d’ha à l’heure. « Exemple : si vous récoltez deux hectares par heure prévoyez deux tracteurs pour tasser ! Étaler des couches comprises entre 10 et 30 cm de hauteur ».

 

 

Suite de l'article et du dossier spécial "Récolte de l'herbe" à lire dans le Réveil Lozère n°1405, du 13 avril 2017, en page 8-10.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Nous avons face à nous, en Chine, une demande en viandes bovines françaises qui pourrait permettre à tous les acteurs de la filière […] de créer de la valeur et de garantir une meilleure rémunération des éleveurs. Rien ne justifie, à nos yeux, que nos entreprises ne répondent pas – ou si peu – aujourd’hui, à cette demande. Ce voyage devrait donc nous permettre de mieux comprendre la situation sur ce marché et, nous l’espérons, d’impulser rapidement l’exportation de nouveaux volumes.

déclarait Bruno Dufayet, président de la fédération nationale bovine, quelques jours avant un voyage en Chine.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui