Le Réveil Lozère 18 mars 2020 à 09h00 | Par Agrafil

Hausse des aides aux veaux sous la mère pour la campagne 2019

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Un arrêté paru le 8 mars au Journal officiel fixe les montants des aides aux veaux sous la mère pour la campagne 2019. Pour les « veaux sous la mère et veaux issus de l’agriculture biologique », elles atteignent 62 euros par veau éligible (contre 47,90 euros en 2018). Pour les « veaux sous la mère labellisés et […] veaux issus de l’agriculture biologique commercialisés via une organisation de producteurs », elles se chiffrent à 84 euros par tête (contre 69,80 euros en 2018). D’après un autre arrêté (du 8 mai 2018), un veau éligible doit avoir été élevé « au moins 45 jours sur l’exploitation du demandeur » en Label rouge, IGP ou bio. Il doit être abattu « à un âge compris entre 3 et 8 mois, ou 10 mois par dérogation » (limite d’âge fixée dans les cahiers des charges label rouge ou IGP concernés). Enfin, il doit avoir été abattu « au cours de l’année civile précédant l’année de demande d’aide, ou entre la date d’adhésion à l’organisme de défense et de gestion du label ou de certification en agriculture biologique et le 31 décembre de l’année civile précédant l’année de demande d’aide ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

L’agriculture vit une crise et des difficultés importantes, avec une moisson qui s’annonce compliquée, une sécheresse, des difficultés liées aux ravageurs, des attentes très fortes de la société et une restructuration économique. Il faut accompagner les agriculteurs dans ces transitions

Dit le président de l’Apca (chambres d’agriculture), Sébastien Windsor, qui souhaite un ministre « à l’écoute ».

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui