Le Réveil Lozère 15 avril 2020 à 09h00 | Par Sébastien Joly

Guillaume Potier, producteur de fromages de chèvres à Noyant

La ferme de Villars est située sur la commune de Noyant-d’Allier. Spécialisée dans l’élevage de chèvres, elle produit chaque jour de nombreux fromages vendus, en partie, sur la ferme.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © DR

Un Bac ES obtenu au lycée Banville, à Moulins, Guillaume Potier choisit d’intégrer le lycée agricole du Bourbonnais, à Neuvy, et obtient un BTS TC. Il décide de poursuivre son parcours à Châteauroux pour suivre une formation en développement rural. Arrive ensuite une première expérience professionnelle en tant que salarié au point info installation de Moulins, qui durera deux ans et demi. Le jeune homme garde pourtant dans le coin de sa tête un rêve, un projet : devenir éleveur de chèvres. Il décide alors de se rapprocher un peu plus du milieu agricole, en devenant, dans le cadre d’un remplacement, salarié agricole sur une exploitation de chèvres laitières : « Une expérience qui était un test pour moi, me permettant de savoir si j’étais fait pour cette activité ou pas ». Un examen concluant qui l’a motivé à se diriger dans cette voie.

 

Article à lire dans le Réveil Lozère n°1556, du 16 avril 2020, en page 9.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Dans le cadre de son enquête, mise en œuvre principalement dans les magasins de la grande distribution, la DGCCRF a réalisé 5 387 contrôles dans 4 871 établissements, dont 605 étaient en anomalie sur l’encadrement des promotions.

indique la DGCCRF dans le bilan 2019 publié le 28 juillet. La majorité de ces anomalies concernaient une annonce de taux de réductions supérieur à 34 %.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui