Le Réveil Lozère 12 juin 2013 à 09h58 | Par Groupama d'Oc

Groupama prévention - Prévenir le risque d’incendie des bâtiments agricoles

Chaque année, des incendies de bâtiments agricoles sont à déplorer. Leurs conséquences sont parfois dramatiques et leur coût est souvent élevé.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Pascal Le Douarin

On connaît les risques liés à la fermentation des fourrages. D’autres causes peuvent être à l’origine d’incendie sur une exploitation agricole. Pour lutter contre ce danger, Groupama rappelle les différents facteurs de risques ainsi que quelques précautions simples. Quelles sont les principales sources d’inflammation responsables des incendies de stockages agricoles ? L’Institut national de l’environnement industriel et des risques (INERIS) les a regroupées en sept catégories :

- les surfaces chaudes : la surface d’un pot d’échappement, d’un moteur d’engin … à proximité ou contre un stockage de type  fourrage.

- les flammes et les gaz chauds incluant des particules chaudes : les vapeurs d’un diesel mal réglé, d’un séchoir en contact prolongé avec des matières combustibles.

- les étincelles d’origine mécaniques : machine à meulage, travaux de soudure ou frottements d’appareils mal réglés.

- les appareils et installations électriques : échauffement des installations électriques défaillantes, faux contact suite à des câbles dénudés ou détériorés en particulier par  des rongeurs.

- la foudre.

- l’électricité statique : lors de remplissage de silos ou de convoyage par bandes transporteuses de céréales.

- les réactions exothermiques, auto échauffement qui conduit à une auto inflammation : fermentation du fourrage rentré trop vert, du maïs trop  humide ou d’ensilage mal compacté ou réaction lors de mélange d’engrais à base de nitrate d’ammonium avec des produits incompatibles, en général suite à un mauvais stockage.

À lire dans le Réveil Lozère n°1213 du 13 juin 2013, en page 7.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Cet accord leur apporte une meilleure protection et une meilleure valorisation sur le marché chinois. Il contribue à promouvoir le modèle de développement rural associant terroir, producteurs et consommateurs qu’incarnent les indications géographiques. Il apporte un gage supplémentaire de qualité pour les faire apprécier des consommateurs chinois et réciproquement.

indique Didier Guillaume dans un communiqué du 6 novembre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui