Le Réveil Lozère 24 avril 2013 à 14h52 | Par Lise Monteillet

Groupama d’Oc - Un assureur de poids

Satisfaction et vigilance sont les deux mots clés qui ont guidé l’assemblée générale de la fédération départementale de l’Aveyron-Lozère. Elle avait lieu le jeudi 18 avril à La Canourgue.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Le Réveil Lozère

Groupama d’Oc fête ses dix ans d’existence, dans un contexte économique agité. « Groupama est une entreprise solide dans un environnement en mouvement », analyse Jean-Yves Dagès, président régional et national de Groupama.

À la fin de l’année 2012, Groupama d’Oc comptait 74 700 sociétaires en Aveyron et en Lozère. Concernant les activités d’assurance*, son chiffre d’affaires s’établit à 79,9 millions d’euros, en progression de 3,7 % par rapport à l’année précédente. Globalement, le rapport des sinistres à cotisations, qui permet de juger de la rentabilité des contrats d’assurances, s’établit à 70 %.

 

À lire dans le Réveil Lozère n°1206 du 25 avril 2013, en page 4.

Des caisses locales récompensées

La deuxième édition du trophée des caisses locales a mis à l’honneur deux caisses locales, récompensées grâce à l’investissement de leurs élus. Il s’agit des caisses d’Alrance-Villefrance et l’Estrade-Thouès. Le prix « coup de cœur » a été remis à la caisse de Ségalis, pour l’édition d’un bulletin d’informations.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Ce début octobre, le pastoralisme vit un grand moment à Ax-les-Thermes, en Ariège. La reconnaissance demandée des surfaces pastorales dans toutes les politiques publiques est un enjeu primordial pour ces territoires

A expliqué Christine Valentin, présidente de l’association des chambres d’agriculture du massif central (Sidam).