Le Réveil Lozère 15 janvier 2020 à 09h00 | Par Pierrick Bourgault

Géorgie : les succès de la boulangerie française

Jean-Michel Charles a ouvert Entrée, une chaîne de restauration rapide et haut de gamme, sur le concept d’une boulangerie-café où il fait bon passer du temps.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Pierrick Bourgault

Baguette et croissants – les emblèmes de la boulangerie française – sont célèbres dans le monde entier, mais ne suffisent pas à fonder une réussite. Jean-Michel Charles commence par installer fours et chambres froides pour la grande distribution et des investisseurs de l’ex-URSS. Il assure service après-vente et formation. Son idée n’est pas de reproduire des boulangeries françaises, mais de fournir les technologies qui améliorent la qualité des pains locaux et facilitent le travail des employés. Sa société Boulangerie de France sème ainsi, pendant 30 années, plus de 200 sites performants en Ukraine, Russie, Géorgie, Azerbaïdjan…
En 2008, il s’associe avec un Géorgien, Eugene Pichkhaia, pour fonder leur première adresse à Tbilissi. Eugene y avait développé un réseau de 150 supermarchés et connaît les bons emplacements. Entrée, un mot français « qui ne signifie rien en géorgien », est choisi pour nommer ce concept de café-boulangerie.

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1543, du 16 janvier 2020, en page 16.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Dans le cadre de son enquête, mise en œuvre principalement dans les magasins de la grande distribution, la DGCCRF a réalisé 5 387 contrôles dans 4 871 établissements, dont 605 étaient en anomalie sur l’encadrement des promotions.

indique la DGCCRF dans le bilan 2019 publié le 28 juillet. La majorité de ces anomalies concernaient une annonce de taux de réductions supérieur à 34 %.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui