Le Réveil Lozère 27 février 2019 à 14h00 | Par Mélodie Comte

Gain d’argent et de temps avec les points d’eau aménagés

L’entretien et l’aménagement des points d’eau au pâturage, un investissement gagnant au Gaec de la Bergeronnette à Olliergues, dans le Puy-de-Dôme.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Arnaud Tixier et son frère Franck, veillent chaque année à entretenir les différents aménagements réalisés au fil des années.
Arnaud Tixier et son frère Franck, veillent chaque année à entretenir les différents aménagements réalisés au fil des années. - © Mélodie Comte

À Olliergues au cœur du Livradois-Forez, dans le Puy-de-Dôme, 85 laitières du Gaec de la Bergeronnette devront attendre encore plusieurs semaines avant de quitter leur étable. Leurs propriétaires s’affairent d’ores et déjà à préparer les pâtures. Hormis le traditionnel suivi des clôtures, Arnaud et Franck Tixier vont également veiller à remettre en état l’ensemble des points d’eau. Une affaire loin d’être simple car sur leurs 135 hectares de prairies, divisées en 70 îlots, environ 60 bacs ou réserves d’eau, sans compter les rivières, émaillent le parcellaire. Depuis toujours, les éleveurs du Gaec de la Bergeronnette ont mis un point d’honneur à optimiser l’alimentation en eau des prés. Bacs équipés de trop-plein, système de récupération de l’eau, mares entretenues et aménagées, Arnaud Tixier témoigne : « oui c’est du temps et de l’investissement mais pendant tout l’été nous ne traînons pas d’eau sur les routes avec le tracteur » !

Suite de l'article à lire dans le dossier aménagement du pâturage du Réveil Lozère n°1499, du 28 février 2019, en page 11.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le 23 juillet dernier, les députés de la majorité ont piétiné leur propre loi. Ils ont assumé, sans sourciller, de ratifier le Ceta autorisant les importations de viandes canadiennes issues de bovins nourris aux farines animales… après avoir voté, quelques mois auparavant, une loi interdisant toute commercialisation, en France, de produits “pour lesquels il a été fait usage de produits vétérinaires ou d’aliments pour animaux non autorisés par la réglementation européenne”.

rappelle le berceau des races à viande du Grand Massif central dans un communiqué daté du 17 septembre où les responsables appellent à la mobilisation.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui