Le Réveil Lozère 11 février 2015 à 08h00 | Par Véronique Bargain

Fruit Logistica sous le signe de l’embargo russe

Plus grand salon mondial des fruits et légumes, Fruit Logistica 2015 a été marqué par l’embargo russe et par la montée en puissance de la technique.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Véronique Bargain

Une fois de plus, Fruit Logistica aura battu tous les records. Le salon, qui s’est tenu à Berlin du 4 au 6 février, s’était déjà agrandi cette année avec 6 000 m² supplémentaires. Il aura aussi battu des records de fréquentation, avec 2 788 exposants (2 600 en 2 014) venus de 83 pays et plus de 65 000 visiteurs (62 000 en 2014) de 130 pays. Cette année, le salon et plus généralement le commerce mondial des fruits et légumes, ont été marqués par les conséquences de l’embargo russe sur les produits de l’Union Européenne, des Etats-Unis, du Canada, d’Australie et de Norvège. Et au-delà des pays directement concernés, c’est l’ensemble des échanges qui a été perturbé. Pour certains pays, comme la Moldavie, la Serbie, la Turquie, la Chine, Israël, l’Iran, la Nouvelle-Zélande, ainsi que pour les pays d’Afrique et d’Amérique latine, l’embargo a permis une augmentation des exportations. Mais pour l’Union Européenne, si les volumes exportés d’août à novembre 2014 ont progressé de 1 % par rapport à la même période en 2013, les exportations en valeur ont chuté de 15 %, avec une profonde modification des destinations. Les efforts des opérateurs, une concentration des moyens de promotion sur les pays tiers et l’appui de la Commission Européenne pour faire tomber les barrières douanières et établir des accords bilatéraux ont permis d’ouvrir ou de développer certaines destinations.

La suite dans le Réveil Lozère, page 3, édition du 12 février 2015.

Chiffres

En 2014, la production mondiale a atteint 970 millions de tonnes pour les légumes (hors melons) et 820 millions de tonnes pour les fruits, ces volumes augmentant continuellement ces dernières années. La récolte de l’UE s’est élevée à 38 millions de tonnes de fruits et 63 millions de tonnes de légumes.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le 23 juillet dernier, les députés de la majorité ont piétiné leur propre loi. Ils ont assumé, sans sourciller, de ratifier le Ceta autorisant les importations de viandes canadiennes issues de bovins nourris aux farines animales… après avoir voté, quelques mois auparavant, une loi interdisant toute commercialisation, en France, de produits “pour lesquels il a été fait usage de produits vétérinaires ou d’aliments pour animaux non autorisés par la réglementation européenne”.

rappelle le berceau des races à viande du Grand Massif central dans un communiqué daté du 17 septembre où les responsables appellent à la mobilisation.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui