Le Réveil Lozère 18 avril 2017 à 08h00 | Par Sabrina Khenfer

Fragmentation thermique : l’efficacité sans les nuisances

Mardi 11 avril, Jean-Paul Campani, ingénieur et instructeur en explosifs, est venu en Lozère présenter le P2 : un système discret, simple et relativement sécuritaire pour fragmenter la roche et le béton, loin des nuisances des explosifs habituels.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Sabrina Khenfer

Mardi 11 avril, plusieurs agriculteurs et professionnels des travaux publics étaient réunis au Gaec Estrezets, sur la commune de Chaudeyrac, autour de Jean-Paul Campani. Au centre de toutes les attentions : le P2. Une alternative aux explosifs traditionnels basée sur l’utilisation de la fragmentation thermique. Pour une démonstration parlante, tout ce petit monde s’est retrouvé sur l’un des champs de Damien Forestier, éleveur à Chaudeyrac, qui, comme c’est souvent le cas en Margeride, compte bon nombre de rochers pourfendeurs de machines agricoles.
Un trou a donc été percé dans l’une des roches saillantes, avant qu’une cartouche n’y soit placée. « À ce stade, explique Jean-Paul Campani, elle est inoffensive car contrairement aux explosifs qui se nourrissent d’oxygène, le P2 utilise une molécule qui interdit la combustion à l’air libre. Impossible, donc, pour les utilisateurs, de se faire sauter. On peut taper dessus, y mettre le feu, il ne se passera rien. » Premier bon point : la sécurité. Le trou est ensuite comblé avec un bourrage de sable argileux ; les fils électriques reliés à un exploseur ; les spectateurs placés à une distance raisonnable de trente mètres et… boum ! Pas le gros boum qui fait vibrer les carreaux. Plutôt un boum sourd, étouffé. Deuxième bon point : la discrétion.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1406, du 20 avril 2017, en page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le loup n’est plus une espèce en voie de disparition. Nous faisons du lobbying à Bruxelles avec la Finlande pour le sortir de la liste des espèces en voie de disparition.

a affirmé Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture devant le congrès des Jeunes agriculteurs, le 6 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui