Le Réveil Lozère 21 novembre 2018 à 10h00 | Par Adil

Forte hausse de l’indice de référence des loyers

L’Insee a publié l’indice de référence des loyers pour le troisième trimestre 2018. Sa valeur est de 128,45 et augmente ainsi de 1,57 % par rapport à l’indice du troisième trimestre 2017.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Pour le troisième trimestre 2018, l’Insee a fixé l’indice de référence des loyers (IRL) à 128,45. En pratique, cela signifie que le bailleur peut appliquer une hausse de loyer de 1,57 % pour cette année.
Lorsque le contrat de location prévoit la révision du loyer, celle-ci intervient chaque année à la date convenue entre les parties ou, à défaut, au terme de chaque année du contrat. L’augmentation du loyer qui en résulte ne peut excéder la variation d’un indice de référence des loyers, publiée chaque trimestre par l’Insee, et qui correspond à la moyenne de l’évolution des prix à la consommation, hors tabac et hors loyers sur les douze derniers mois. À défaut de clause contractuelle fixant la date de référence, cette date est celle du premier indice publié à la date de signature du bail.
Ces dispositions s’appliquent aux locations de logement meublé ou non-meublé à usage d’habitation principale ou mixte (professionnel et habitation principale), soumises à la loi du 6 juillet 1989 (ainsi qu’aux locaux loués accessoirement au local principal).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Nous souhaitons que tous les territoires classés en cercle 1, caractérisés par une présence permanente des loups et de foyers de prédation conséquents, bénéficient des mesures renforcées tant pour la protection des troupeaux que pour les interventions sur la population de loups telles que proposées dans le cadre de la révision du plan loup.

écrivent les organisations membres du Caf Loup (FNSEA, JA, FNO, FNB, FNC et APCA) dans un courrier envoyé au Premier ministre le 4 juillet.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui