Le Réveil Lozère 21 juin 2016 à 08h00 | Par Fredon du Languedoc-Roussillon

Formation au réseau de surveillance

Suite aux dégâts importants causés par le campagnol terrestre, la chambre d’agriculture, la Fredon du Languedoc-Roussillon et les différentes structures agricoles se sont mobilisées afin qu’une lutte collective puisse être mise en place en Lozère.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pas de solution miracle contre le campagnol mais un ensemble de techniques devant être combinées entre elles.
Pas de solution miracle contre le campagnol mais un ensemble de techniques devant être combinées entre elles. - © Fredon LR

Un réseau d’agriculteurs volontaires, en charge de la surveillance du territoire et du comptage des dégâts de campagnols a été mis en place sur plusieurs cantons. Plusieurs rencontres ont eu lieu avec l’administration et les structures impliquées dans la lutte. Un arrêté préfectoral a été signé au mois de mai pour donner le cadre réglementaire de la lutte collective. Des financements ont été obtenus permettant l’animation de la lutte collective et la rédaction des bulletins de santé du végétal. Le réseau de professionnels volontaires va être élargi à l’ensemble des secteurs pouvant potentiellement être touchés par les dégâts de campagnols. Ces professionnels seront formés à la méthode de comptages. Il est prévu que plusieurs comptages mensuels soient réalisés d’ici l’automne afin de pouvoir mettre en place des techniques de lutte adaptées. La Fredon du Languedoc-Roussillon organise une formation lundi 4 juillet dans les locaux de la chambre d’agriculture à Saint-Chély-d’Apcher. Pratique : pour la formation, s’inscrire auprès de la Fredon au 04 67 75 67 48.

La suite dans le Réveil Lozère, page 5, édition du 23 juin 2016, numéro 1365.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

« Cet accord UE-Mercosur, qui vise essentiellement à exporter des voitures européennes pour importer plus de viande sud-américaine, doit être stoppé. »

Estime le collectif Stop-Ceta. La FNSEA, les JA et la FNB ont réclamé le 18 septembre l’abandon de l’accord commercial entre l’Union européenne et la zone du Mercosur.