Le Réveil Lozère 25 mars 2015 à 08h00 | Par Sandra Hartmann

Formation à la lutte raisonnée sur le front de colonisation

Si l’on veut lutter efficacement contre le campagnol terrestre (encore appelé rat taupier), il faut utiliser différents outils de lutte dès l’apparition des premières taupinières.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © DR

Comme souvent dans d’autres problématiques, on ne s’alarme pas lors de l’apparition des premiers signes de présence du campagnol terrestre (taupinières regroupées en taches). Les dégâts sont encore minimes et lorsqu’on se compare aux communes plus infestées, on se dit que « chez nous ce n’est pas la priorité ». Ce raisonnement paraît logique mais il n’est pas adapté au développement explosif du campagnol terrestre. Ce ravageur des prairies a un taux de reproduction particulièrement important et ce n’est qu’ à basse densité que l’on peut réellement contrer son développement. Le Fredon LR organise dans le courant de ce printemps plusieurs sessions de formation destinées aux agriculteurs exploitants des terres sur les communes en début d’infestation, situées sur le front de colonisation du campagnol terrestre (voir carte).

La suite dans le Réveil Lozère, page 6, édition du 26 mars 2015.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Un renforcement des ambitions environnementales et climatiques de la Pac ainsi que du bien-être des animaux devrait aller de pair avec la mise à disposition de fonds appropriés pour leur mise en œuvre.

écrivent les ministres de l’Agriculture français (Didier Guillaume), allemande (Julia Klöckner) et polonais (Jan Krzysztof Ardanowski), dans une déclaration commune.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui