Le Réveil Lozère 31 janvier 2017 à 08h00 | Par Le Réveil Lozère

Fonds d’allégement des charges pour les agriculteurs

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Ce dispositif concerne les agriculteurs touchés par le retard de paiement des aides directes des années 2015 et 2016 (voire les deux) ; n’ayant pas reçu la totalité de l’apport de l’ATR au titre de la campagne 2016 ou ayant reçu une aide inférieure à celle attendue pour 2015. Ce FAC prend en charge les intérêts bancaires inhérents aux prêts contractés ou prolongés pour alléger la trésorerie, dans l’attente du versement des aides Pac. Sont éligibles les exploitants concernés par un retard de paiements découples ; d’ICHN au titre de l’année 2015, qui a conduit à minorer le montant de I’ATR 2016 ; un écart important entre le montant des aides relatives aux mesures agroenvironnementales et climatiques, le montant des aides à l’agriculture biologique attendu au titre de la campagne 2015 et le montant de l’ATR 2015 correspondant versé au printemps 2016. our une gestion rapide des dossiers, les exploitants intéressés sont invités à se manifester rapidement. Formulaire et notice sont sur le site lozere.gouv.fr. Les demandes devront être déposées en DDT au service économie agricole avant le 28 février. Informations au 04 66 49 41 00.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Afin de connaître notamment le niveau d’émission de gaz à effet de serre, chaque exploitation va pouvoir s’engager dans un diagnostic carbone. La chambre d’agriculture de la Lozère, en réflexion avec la Région Occitanie, va proposer cette méthode permettant à la fois de définir le niveau actuel de l’exploitation et d’élaborer un plan de progrès pour engager la transition.

indique Christine Valentin, présidente de la chambre d’agriculture de Lozère, à propos de la mise en place du label Bas carbone.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui