Le Réveil Lozère 26 février 2014 à 08h00 | Par Safer LR / Coop de France LR

Foncier - Terres agricoles : stopper l’hémorragie

Le 24 février, la Safer Languedoc-Roussillon et Coop de France Languedoc Roussillon ont signé un accord portant sur la préservation du foncier des aires d’apport des coopératives. Leurs objectifs communs : préserver les terres agricoles et favoriser l’installation des agriculteurs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Safer LR

Entre 2000 et 2010 en Languedoc-Roussillon, les données du recensement général agricole évaluent la disparition des exploitations agricoles à 13 000. En parallèle, sur les 30 710 exploitations agricoles restantes, plus de la moitié ont un chef d’exploitation âgé de plus de 50 ans.

Une enquête régionale réalisée par Coop de France LR auprès de 81 coopératives viticoles démontre qu’à la fin de l’année 2012, 46 % des associés coopérateurs avaient plus de 55 ans et détenaient 27 % des surfaces. Les moins de 51 ans ne représentent que 35 % des associés (la part des moins de 36 ans étant de 7 %), et 49 % des surfaces.

Dans ce contexte le mouvement coopératif, particulièrement dense dans notre région, est confronté pour de nombreux secteurs et filières à une baisse significative du potentiel de production. Ces constats posent avec une acuité particulière les défis à relever pour préserver les terres agricoles, assurer la transmission des exploitations et relancer la dynamique de l’installation en agriculture.

La Safer qui est l’opérateur foncier du monde rural et Coop de France qui fédère le mouvement coopératif ont décidé de se rapprocher pour mettre en cohérence leurs actions sous l’impulsion de Boris Calmette, président de Coop de France LR et de Dominique Granier, président de la Safer LR.

À lire dans le Réveil Lozère n°1248 du 27 février 2014, en page 10.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Ce début octobre, le pastoralisme vit un grand moment à Ax-les-Thermes, en Ariège. La reconnaissance demandée des surfaces pastorales dans toutes les politiques publiques est un enjeu primordial pour ces territoires

A expliqué Christine Valentin, présidente de l’association des chambres d’agriculture du massif central (Sidam).