Le Réveil Lozère 17 octobre 2017 à 08h00 | Par Nathalie Rigoulet

Florac a retrouvé ses truites

Adossée au parc de la ville et installée en amont de l’ancien « Pont de la Draille », la pisciculture a repris son activité. Elle a été inaugurée le 11 août dernier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Nathalie Rigoulet

La fermeture de la pisciculture en 2011 a été un coup dur pour Florac. Les truites manquaient terriblement au paysage local… la reprise de l’exploitation est donc une bonne nouvelle ! Pourtant, si on revient quelques années en arrière, nombre de Floracois avaient grincé des dents, particulièrement mécontents que la mairie ait décidé de vendre la pisciculture. Finalement en 2016 les bassins et le moulin de la source, patrimoine de la ville depuis 1952 sont bel et bien passés entre les mains d’un investisseur privé, motivé et heureux de pouvoir contribuer à la vie économique de sa ville d’adoption.
Xavier Seremet et sa petite famille recherchaient depuis longtemps une pisciculture à reprendre en France. Xavier Seremet a tout appris sur la pisciculture en Turquie, son pays, où encore aujourd’hui son père et ses frères travaillent dans ce domaine. Quand il décide de s’installer en France il met tout en œuvre pour continuer sa passion, se laisse séduire par la pisciculture de Florac et passe son brevet professionnel en aquaculture à Marvejols. Xavier Seremet ne se laisse pas décourager par l’ampleur du chantier, rien est aux normes, il va falloir faire des travaux titanesques.

 

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1430, du 19 octobre 2017, en page 6.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Afin de connaître notamment le niveau d’émission de gaz à effet de serre, chaque exploitation va pouvoir s’engager dans un diagnostic carbone. La chambre d’agriculture de la Lozère, en réflexion avec la Région Occitanie, va proposer cette méthode permettant à la fois de définir le niveau actuel de l’exploitation et d’élaborer un plan de progrès pour engager la transition.

indique Christine Valentin, présidente de la chambre d’agriculture de Lozère, à propos de la mise en place du label Bas carbone.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui