Le Réveil Lozère 12 juillet 2016 à 08h00 | Par Nathalie Rigoulet

Fier d’être ambassadeur

Pierre-Alain Caussignac n’a pas été choisi par hasard pour devenir ambassadeur Unesco du territoire Causses et Cévennes. Cinq minutes de discussion suffisent à faire transparaître sa passion, tant Il est intarissable sur l’histoire et les actions de préservation du territoire.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © DR

Pierre-Alain est originaire des gorges de La Jonte, il a fait le choix de rester dans sa région. Après une belle expérience formatrice au sein du parc naturel des Grands Causses où il s’occupait des espaces verts, de l’entretien des berges, des sentiers de randonnée, du petit patrimoine bâti (casèles, lavognes, murets, etc.) il passe son diplôme de moniteur guide de pêche, parallèlement à son emploi d’agent de maîtrise à Peyreleau. Pierre-Alain connaît sa région et aime parler de ses multiples passions : cueillette, jardinage, chasse, pêche, apiculture, etc., et se régale à les partager avec les touristes. Rappelons qu’en juin 2011, le territoire des Causses et Cévennes a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité de l’Unesco en reconnaissance de la valeur universelle exceptionnelle de son paysage culturel vivant de l’agropastoralisme méditerranéen. Les paysages des Causses et des Cévennes façonnés par une activité agropastorale millénaire font partie de l’identité de ce territoire. Ils s’inscrivent dans la longue liste des biens que l’humanité se doit de protéger, de valoriser et de faire vivre. Alors, lorsque l’Unesco lance en 2013 la création d’un réseau d’ambassadeurs dans les départements du Gard, de l’Aveyron, de l’Hérault et de la Lozère, elle recherche des personnes capables de véhiculer les valeurs de leur territoire, de parler de l’histoire, de la culture, des paysages, du patrimoine agropastoral et de le faire vivre au travers de multiples actions de découverte (activités de pleine nature, visite de fermes, découverte des produits locaux, musées, actions de restauration du patrimoine bâti, etc.).

La suite dans le Réveil Lozère, page 6, édition du 14 juillet 2016, numéro 1368.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Les AOP sont souvent usurpées en matière de notoriété. (…) Tous ensemble, il sera plus facile de se défendre, de même que de nous soutenir et de nous entraider mutuellement.

a expliqué Yannick Pochelon, l’animateur de la nouvelle « Fédération des AOP viandes de France ».

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui