Le Réveil Lozère 01 août 2017 à 08h00 | Par Actuagri

Fête des moissons : « Les agriculteurs doivent prendre la parole »

Interview de Luc Smeddaert, vice-président de la FNSEA et coordinateur de la plateforme #Agridemain

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Actuagri

Pour la deuxième année, le réseau #Agridemain, qui regroupe quinze organisations du monde agricole, incite les agriculteurs à organiser une fête des moissons pour mieux faire comprendre à leurs voisins les réalités de leur métier. Luc Smessaert rappelle les enjeux de cette communication positive.

Qu’est-ce que la Fête des moissons ?
On est vraiment dans l’esprit d’une fête des voisins des agriculteurs. Le but, c’est de se rapprocher des concitoyens : on est content lorsqu’on termine une période de travaux comme les moissons, les vendanges, les foins, la récolte des fruits, et il s’agit de profiter de ce moment pour inviter les voisins du village à le partager, en association avec d’autres agriculteurs, avec la coopérative. L’idée c’est de mieux expliquer cette période qui peut parfois occasionner des désagréments comme les poussières, le bruit tard dans la nuit, les allées et venues, à une période où les gens sont souvent en vacances.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1421, du 3 août 2017, en page 2.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Un renforcement des ambitions environnementales et climatiques de la Pac ainsi que du bien-être des animaux devrait aller de pair avec la mise à disposition de fonds appropriés pour leur mise en œuvre.

écrivent les ministres de l’Agriculture français (Didier Guillaume), allemande (Julia Klöckner) et polonais (Jan Krzysztof Ardanowski), dans une déclaration commune.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui