Le Réveil Lozère 26 juin 2019 à 09h00 | Par Nancy Sagnet

Fête de la transhumance au mont Lozère : un nombre record de visiteurs

La fête de la transhumance du mont Lozère se déroulait dimanche 25 juin à la station de ski du Bleymard. Belle météo et public étaient au rendez-vous pour accueillir le troupeau.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
 (© Nancy Sagnet)  © Nancy Sagnet  © Nancy Sagnet  © Nancy Sagnet  © Nancy Sagnet  © Nancy Sagnet

Dès l’aube, près de 2 600 brebis se sont élancées le dimanche 23 juin, des terres de Prévenchères vers le mont Lozère. Présidé par Florent Maurin, le groupement pastoral de Finiels regroupe quatre exploitations de la commune de Prévenchères dont le Gaec du Roure, le Gaec Maurin le Gaec de la Fare et le Gaec de la Régordane. Le groupement loue une estive de 800 hectares pour accueillir leurs 2 600 brebis durant deux mois.
Après une vingtaine de kilomètres de marche, brebis, éleveurs et les nombreux marcheurs venus accompagner le troupeau sont arrivés à la station de ski du mont Lozère. Pour les moins aguerris, le rendez-vous était donné aux alentours de 12 h 30. Depuis maintenant cinq ans, l’association Transhumance des moutons du mont Lozère présidé par Chantal Chalvidan organise un marché fermier et artisanal d’une cinquantaine de producteurs et d’artisans. « Le nombre d’exposants du marché atteint un rythme de croisière », commente Chantal Chalvidan.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le 23 juillet dernier, les députés de la majorité ont piétiné leur propre loi. Ils ont assumé, sans sourciller, de ratifier le Ceta autorisant les importations de viandes canadiennes issues de bovins nourris aux farines animales… après avoir voté, quelques mois auparavant, une loi interdisant toute commercialisation, en France, de produits “pour lesquels il a été fait usage de produits vétérinaires ou d’aliments pour animaux non autorisés par la réglementation européenne”.

rappelle le berceau des races à viande du Grand Massif central dans un communiqué daté du 17 septembre où les responsables appellent à la mobilisation.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui