Le Réveil Lozère 05 décembre 2018 à 15h00 | Par FDSEA-JA

FDSEA et JA dénoncent les retards de paiement des aides Pac

Lundi 3 décembre, FDSEA et JA ont rencontré Xavier Gandon, directeur départemental des territoires au sujet du retards de paiement des aides Pac.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © SC

Les JA et la FDSEA de Lozère ont rencontré, lundi 3 décembre, le directeur départemental des territoires Xavier Gandon pour faire un état des lieux des versement des aides Pac 2018. Sur 2 250 exploitations, 1 835 ont perçu les acomptes des aides Pac en octobre et percevront le solde entre le 9 et le 21 décembre. 98 % des paiements seront finalisés au cours du mois décembre. Cette année, plus de 415 exploitations sont contrôlées. Initialement, les acomptes de la Pac 2018 hors MAE devaient être versés au mois d’octobre et le solde en décembre. Les exploitations concernées par les contrôles n’ont malheureusement pas toutes eu leurs versements. Les 198 exploitations soumises aux visites proratisations sont instruites et seront payées au plus tard le 21 décembre. Les 217 autres exploitations qui ont des contrôles sur l’intégralité des surfaces subiront de lourds retards de paiements. 45 % ont déjà été contrôlées, celles-ci percevront leurs aides au 31 décembre. 55 % des agriculteurs restants seront normalement payés à la fin janvier à l’issue des contrôles. Les JA et la FDSEA de Lozère ont dénoncé à de multiples reprises l’intolérance de ces retards de paiements liés à un laxisme de l’administration. Il reste inconcevable que l’ASP et la DDT n’aient pas mis en œuvre les moyens nécessaires au bon fonctionnement des contrôles. Il est impératif que des solutions pérennes soient maintenant trouvées pour que l’ensemble des agriculteurs soient payés de façon unitaire et équitable dans les années à venir.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Afin de connaître notamment le niveau d’émission de gaz à effet de serre, chaque exploitation va pouvoir s’engager dans un diagnostic carbone. La chambre d’agriculture de la Lozère, en réflexion avec la Région Occitanie, va proposer cette méthode permettant à la fois de définir le niveau actuel de l’exploitation et d’élaborer un plan de progrès pour engager la transition.

indique Christine Valentin, présidente de la chambre d’agriculture de Lozère, à propos de la mise en place du label Bas carbone.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui