Le Réveil Lozère 13 mai 2020 à 09h00 | Par Mélodie Comte

Faucheuse conditionneuse ou à plat, l’éternel match nul

L’usage de la faucheuse conditionneuse se révèle délicat à la récolte des légumineuses entre rapidité de séchage et préservation des feuilles, tandis que la faucheuse à plat, moins violente, rallonge les temps de séchage.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Faucheuse à plat ou faucheuse conditionnel ? L'éternel combat continue...
Faucheuse à plat ou faucheuse conditionnel ? L'éternel combat continue... - © Mélodie Comte

C’est l’un de ces combats qui ne prendra jamais fin. Qui de la faucheuse conditionneuse ou de la faucheuse à plat garantit une meilleure qualité de fourrage ? À ce jour, personne ne peut répondre. Les expérimentations menées par les différents organismes (chambres d’agriculture, Arvalis…) offrent peu de réponses et, s’ils en ont, ces dernières sont loin de trancher la question. En revanche, il en ressort presque systématiquement la même analyse : « la date de récolte en somme de températures l’emporte sur le type de matériel utilisé » précise Géraldine Dupic, conseillère fourrage à la chambre d’agriculture du Puy-de-Dôme. Il n’en reste pas moins qu’entre les deux sœurs ennemies, l’une comme l’autre n’ont pas la même action sur le fourrage selon le type d’herbe récolté.

 

Article à lire dans le Réveil Lozère n°1560, du 14 mai 2020, en page 12.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

La réforme de la Pac qui va arriver l’année prochaine est pour moi un rendez-vous crucial. Si on arrive à réorienter les aides de la Pac vers l’agriculture du futur, on peut baisser énormément les pesticides.

a affirmé la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili au micro de France Inter le 23 juillet.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui